ON PARLE DE NOUS : CHALLENGES

ON PARLE DE NOUS : CHALLENGES

Merci à CHALLENGE, premier magazine d’économie en France, de nous avoir consulté pour la rédaction de son article sur les 4 règles pour investir en Pinel.

 

 

— Pour rappel, le propriétaire-bailleur d’un achatt en Pinel s’engage à louer son bien au moins six ans et peut prolonger sa location jusqu’à douze ans. En contrepartie, il bénéficie d’un avantage fiscal qui peut atteindre 6 000 euros par an pendant neuf ans et jusqu’à 3 000 euros par an pendant trois ans supplémentaires. « Les loyers et l’avantage fiscal vont couvrir la mejeure partie de la mensualité d’un emprunt souscrit pour l’investissement, explique Farid Ailam, président de Valorem Investissements. Avec un effort de 91 euros par mois, vous pouvez ainsi obtenir un gain de 57 203 euros d’impôts après dix ans de location pour un bien de 192 000 euros acheté à Saint-Denis ». Mais attention, les contraintes doivent être respectées sous peine de perdre tout bénéfice fiscal : la durée de location est incompressible, des plafonds de loyers sont imposés par zone et des conditions de ressources sont fixées pour les locataires. Pour optimiser son investissement, il faut donc bien choisir le logement et prévoir une gestion sans faille.

 

 

— C’est à la sortie du dispositif que l’investisseur saura si son opération a été un succès. Pour éviter une moins-value, l’immeuble dans lequel se situe le bien doit avoir été entretenu et le quartier, valorisé. « Si vous pensez que c’est le bon moment, il est préférable de vendre dès la fin de l’avantage fiscal », estime Farid Ailam. Prudence toutefois si l’immeuble a été entièrement acheté par des investisseurs : si tout le monde vend en même temps, les prix risquent de s’en ressentir. Il est donc important d’investir dans un immeuble où une partie est réservée à l’ascension.